01.03.2019 / FR Standard RKF

Approved by the Board of the Russian Kynological Federation (RKF) on July 24, 2013

Amendments approved by the Board of the RKF on April 8, 2015

LAÏKA DE YAKOUTIE

(Yakutskaya Laïka)

TRADUCTION : Jacky Martin

ORIGINE : Russie

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD OFFICIEL EN VIGUEUR : 08.04.2015

UTILISATION : Chien de traîneau et de chasse

CLASSIFICATION FCI : Groupe 5 Chiens de type spitz et de type primitif.

Section 1 Chiens nordiques de traîneau.

Avec épreuve de travail.

BREF APERCU HISTORIQUE : Le Laïka de Yakoutie est une ancienne race de chiens indigènes élevée par les peuples autochtones du nord-est de la Russie et résidant dans les « sobačʹi reki ». (1)

A différentes époques, divers explorateurs (A. F. Middendorf, V. L. Seroshevsky, L. P. Sabaneev, N.V. Slyunin, P.K. Maak, Prince Shirinsky-Shikhmatov, V.I. Johelson, E. V. Pfizenmeyer, E. G. Orlov, M. Dmitrieva-Sulimova, E. I. Shereshevsky, A. G. Chikachev, etc.) ont décrit le Laïka de Yakoutie sous différents noms : Alazeevskaya, Anyuiskaya, Arctic, Verkhoyanskaya, Kolymo -Indigirskaya, Omolonskaya, Omsukchanskaya, Okhotskaya, Polaire, Susmanskaya, Chien de traîneau du Nord-Est, Tungusskaya, Chuvychanskaya, Evenskaya, Yakutskaya, etc. Depuis 1635, les doléances des pionniers des Cosaques font référence aux chiens qui vivent le long des « sobačʹi reki ».

En 1692, l’ouvrage « Tartarie du Nord et de l'Est », de Nicolaes Witsen, scientifique, voyageur, géographe et ethnographe néerlandais, est publié à Amsterdam. Il contenait des estampes « Les façons de se déplacer en Yakoutie, en hiver » décrivant les manières d'utiliser les chiens comme moyen de transport. Ce sont les toutes premières représentations de chiens de Yakoutie. Les gravures représentaient également un skieur tracté par un chien (Skijoring, qui vient de l’anglais « skijoring race », qui consiste à remorquer un skieur, c’est un sport d’hiver) et un autre sport d’hiver appelé snowboard. Ce furent les premières représentations graphiques de skijoring et de snowboard.

En 1730, Vitus Johanssen Bering commença à lancer la deuxième expédition des temps modernes au Kamchatka. Au cours de cette expédition, les chiens transpolaires de Yakoutie ont été largement utilisés. C'étaient les toutes premières expéditions géographiques utilisant des chiens.

En 1843, un livre d'Ivan Pavlovsky « Géographie de l'Empire Russe » indiquait que « ... les chiens (Laïka de Yakoutie) étaient utilisés pour le transport du courrier ». Ainsi, en 1839, jusqu'à 20 traîneaux à chiens étaient utilisés pour le transport de lourdes charges pour le service postal, en hiver, dans la région de Yakoutsk, de Yakoutsk à Okhotsk, puis au Kamchatka.

Normalement, 10 chiens étaient attelés à un traîneau, par deux, sur une longue ligne de trait, dirigés par le onzième. C’est ainsi qu’ils ont pu tracter de 25 à 35 pouds (de 400 à 600 kilos) et courir jusqu’à 80 verstes (85 km) par jour. Si le traîneau n’était pas aussi chargé, les mêmes chiens pourraient couvrir jusqu’à 140 verstes ( environ 93 milles environ 150 km) par jour.

En 1850, le professeur Ivan Yakovlevich Gorlov, dans son ouvrage « Aperçu de la situation économique et des statistiques de l'Empire russe, 1849 », décrit les méthodes traditionnelles de préservation et d'utilisation du Laïka de Yakoutie: « Les Yakoutes utilisent également des chiens de traîneau pour transporter de lourdes charges. Les chiens restent dehors toute l'année, en été ils creusent un trou dans le

sol pour se rafraîchir ou peuvent se mettre à l'eau pour éviter les moustiques. En hiver, ils trouvent refuge dans de profonds trous dans la neige, se roulant en boule, la tête couverte de leur queue poilue ».

La variété d'utilisation des Laïkas de Yakoutie dans tout ce qui accompagne la vie quotidienne et l'activité humaine au fil des siècles - de la chasse à la garde de la maison et des troupeaux, au traineau – le différencie définitivement de toutes les autres races canines utilitaires du monde.

ASPECT GENERAL : le Laïka de Yakoutie est un chien compact de taille moyenne, fort, bien musclé, aux pattes modérément longues et à la peau épaisse, sans aucun signe de relâchement. Le pelage est bien développé et devrait être suffisant pour vivre et travailler dans des conditions arctiques extrêmes. Le dimorphisme sexuel est clairement prononcé, les mâles sont plus forts et plus puissants que les femelles.

PROPORTIONS IMPORTANTES : La longueur du corps, de l’épaule à la croupe, dépasse de 10 à 15% la hauteur au garrot. La longueur de la tête est un peu inférieure à 40% de la hauteur au garrot. La longueur du museau est comprise entre 38 et 40% de la longueur de la tête.

La longueur de l’antérieur est de 52 à 54% de la hauteur au garrot.

COMPORTEMENT / CARACTERE : le Laïka de Yakoutie est un chien vif, agile, aimant le contact, amical, sociable et énergique.

TETE : En forme de coin, modérément pointue, proportionnelle à la taille du chien.

RÉGION CRÂNIENNE :

Crâne : modérément large, légèrement arrondi, avec un front haut.

Pommettes : modérément marquées.

Stop : bien marqué.

RÉGION FACIALE :

Truffe : le planum nasal est de grande taille, avec des narines larges, de couleur noire ou brune.

Museau : bien rempli sous les yeux, en forme de coin, se rétrécissant progressivement vers le planum nasal.

Lèvres : sèches, bien serrées, bien pigmentées.

Mâchoires / dents : les dents sont de grande taille et de couleur blanche, la formule dentaire devrait être de préférence complète (42 dents). Articulé en ciseaux ou en pince. Les chiens âgés de plus de 3 ans peuvent avoir un articulé en retrait.

Yeux : droits et larges, mais pas profond; en forme d'amande, de couleur marron foncé, bleue; yeux vairons (un brun, un bleu) ou des segments bleus sur un iris marron.

Des paupières sèches et bien ajustées, assorties à la couleur du planum nasal. Une paupière dépigmentée sur fond blanc est admise.

Oreilles : de forme triangulaire, attachées haut, larges à la base, épaisses, dressées ou inclinées, couvertes de poils courts et épais; penchée en arrière quand le chien est en mouvement.

COU : assez long, musclé, moyen.

CORPS : fort, musclé, avec des côtes arrondies.

Ligne du dessus : droite et ferme, avec une très légère inclinaison modérément prononcée allant du garrot à la base de la queue.

Dos : ferme, large, droit, musclé.

Rein : court, large, musclé.

Croupe : large, musclée, longue, arrondie, presque horizontale.

Poitrine : large, assez longue, modérément profonde, de section transversale arrondie.

QUEUE : attachée haut, enroulés en demi-cercle sur le dos du chien, avec une épaisse couche de fourrure.

MEMBRES : forts, musclés, droits, bien parallèles.

MEMBRES ANTERIEURS : droits, parallèles, forts, très bien musclés.

Epaule : inclinée, de longueur modérée.

Avant-bras: musclé, oblique, de longueur modérée.

Coude : bien ajusté à la poitrine, placé en arrière.

Métacarpes : courts, fermes, légèrement inclinés.

MEMBRES POSTERIEURS : forte ossature et bien musclés. Vus de derrière : droits et parallèles.

Cuisses : larges et musclées.

Grasset (genou) : bien angulé.

Jarret : de longueur moyenne, fort. L'angulation du jarret est bien prononcée.

Métatarses : forts, verticaux.

Pieds (avant et arrière) : cambrés, serrés, avec des coussinets très durs et un pelage épais (brosse) entre les doigts. Les pieds postérieurs sont légèrement plus gros que les pieds antérieurs.

ALLURES : rapides, élastiques. Les allures caractéristiques sont le trot rapide et le galop.

ROBE

Qualité du poil : épais, brillant, droit, rugueux au toucher, de longueur moyenne, avec un sous-poil dense et très développé. Au niveau du cou, il forme une crinière particulièrement prononcée chez les mâles; duvet épais à l'arrière des antérieurs et des postérieurs; un peu effrangé sur la queue. Le poil est plus court sur la tête et à l’avant des membres.

Couleur du poil : blanc et tout mélange (deux ou trois couleurs)

TAILLE

Mâles : la taille est de préférence entre 55 et 59 cm, la taille idéale est de 56 cm.

Femelles: la taille est de préférence entre 53 et 57 cm, la taille idéale est de 55 cm.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut et sa gravité doit être exactement proportionnée à son degré et à ses effets sur la santé et le bien-être du chien, ainsi que sur sa capacité à effectuer son travail traditionnel.

DÉFAUTS GRAVES :

• un écart important de constitution physique, des membres courts,

• format carré;

• poitrine plate, peu profonde ou en tonneau ;

• allures médiocrement équilibrées et paresseuse ;

• poils ondulés, trop doux, trop courts avec un sous-poil médiocrement développé.

DÉFAUTS ENTRAÎNANT L’EXCLUSION :

• des chiens agressifs ou trop timides;

• des disproportions dans la conformation;

• des mâles de type féminin;

• mâchoire trop avancée ou en retrait avec perte de contact, mâchoires mal alignées;

• dépigmentation totale du nez, des paupières et des lèvres;

• toute couleur monochrome autre que le blanc;

• poils courts (doux);

• toute déviation comportementale ou constitutionnelle affectant la santé du chien et sa capacité à effectuer les tâches traditionnelles de travail de cette race en particulier.

N.B:

• Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

• Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pour lesquelles ils ont été sélectionnés, et dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction.

(1) Littéralement : « les rivières des chiens » Pays des rivières Oleniok, Yana et Kolyma

11216485_10208734936157395_4288015243045958737_o